Gains aux jeux de hasard et jeux de grattage

Enquête sur les jeux d’argent:

Gains aux jeux de hasard et jeux de grattageSaviez-vous que ces derniers rapportent chaque année 5 milliards d’euros à l’État ?
Tous paris confondus aussi bien les jeux de grattage, courses hippiques, loteries et poker en ligne génèrent un jackpot de 5 milliards d’euros de recettes fiscales dans la cagnotte de l’État.
De quoi faire rêver lorsqu’on voit que très peu de gros gagnants touchent le jackpot de quelques millions d’euros.
2011 fut une année record pour les parieurs aussi bien les amateurs que les professionnels qui ont misé 32 milliards d’euros.
Les jeux en ligne à eux seuls ont rapporté pour la même année un magot de 1,5 milliards d’euros à l’État. Par ailleurs, depuis mai 2012, celle-ci subit la concurrence d’autres opérateurs sur ce marché qui pèse 5 milliards d’euros par an.
La FDJ a généré à elle seule 12 milliards de chiffres d’affaires l’année dernière. Les quelques casinos français appartenant à l’État ont eux rapporté pas moins de 2,5 milliards de recettes fiscales dans la trésorerie de l’État.

Des gains non soumis au régime fiscal sur l’impôt sur le revenu:

Le gros gains au grattage ou à la loterie ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu, ni aux prélèvements sociaux sur les revenus.
Tous les gagnants d’un ticket Cash à 500 000 euros par exemple pourront recevoir un chèque du même montant par l’entreprise publique lorsqu’ils iront se feront encaisser leurs gains dans un centre de paiement de la Française des Jeux.
Les jeux d’argent offrent des probabilités faibles de remporter un gain comme par exemple au grattage d’une chance sur quatre et si vous souhaitez décrocher le jackpot à l’Euro Millions il vous faudra avoir énormément de chance car vous avez une chance sur 116 000 000 d’avoir coché la bonne grille.
Sur ce, je souhaite bonne chance à tous les parieurs .

A lire aussi sur le même sujet:
Conseils et astuces pour jouer au grattage

Share This: